mercredi 30 avril 2014

Week-end à 1000 { 1 • Présentation } 1 au 4 mai 2014



C'est la première fois que je décide de réaliser un défi, et pour une première, j'y vais un peu fort ;)

Donc Saefiel décide d'organiser un week-end à 1000, c'est à dire que nous avons un week-end pour lire une sélection de livres qui, une fois regroupés, feront au moins 1000 pages.
Mais le week-end du premier mai approche et nous avons 4 jours pour lire notre sélection! Et, puisque je suis en vacances, j'ai du temps pour me consacrer à mes bouquins ♥


Ma PAL de livres prévus :


228 pages


505 pages


408 pages

Ce qui nous fait un total de 1139 pages, la limite de pages est dépassée, mais ce n'est pas bien grave ;)

Et si j'ai fini avant le 4:

Et oui, je tente le diable :p Je prends exemple sur Saefiel ;) Si je réussi à lire ce livre en plus, je crois que je vais m'applaudir moi-même ^^ ♥


408 pages

Et comme dit Saefiel : On y croit!




Citations { 35 }

Hello hello ♥
Je vous présente 2 nouvelles citations dispo sur ma page facebook. J'espère qu'elles vous plairont ;) ♥


'' Oui, nous devons arrêter de mentir. Oui, on doit dire la vérité. Oui, notre monde n'est qu'une bande de faux cul. Ils peuvent dire la vérité, mais ils n'ont pas assez de cran pour le dire ...''


©


" Grâce à la lecture, j'ai appris. Ce n'est pas parce qu'on est toujours plongés dans les bouquins qu'on n'oublie la vie. Au contraire, on la vit plus que jamais. Lire m'a fait apprendre à regarder la vie autrement. Les livres m'ont aidé à ne plus détester la vie, mais à l'aimer...''

Once de vérité.
©


Le mercredi, c'est les favoris { 9 }



Hello hello! ♥
Donc bienvenue dans mon nouveau rendez vous " le mercredi, c'est les favoris"!
C'est un rendez vous hebdomadaires où je dirais mes favoris comme mon livre préféré, ma citation préférée... Cela peut changer d'une semaine à une autre!


Mon livre préféré de la semaine:




Ma vidéo préférée de la semaine:



Ma chanson préférée de la semaine:

Mon blog préféré de la semaine:


mardi 29 avril 2014

Mes écrits { 37 } Violée


Violée.

Ma vie est un enfer. Ce n'est pas comme ces gens qui disent qu'ils veulent mourir, qu'ils ont tout le temps des problèmes au boulot, des problèmes de couple et tous ces problèmes qui sont bien minimes par rapport aux miens.

Ma vie est un enfer. Elle en a toujours été une. Malheureusement, je n'ai pas un physique de rêve. Malheureusement, je ne suis pas gentille avec les gens. Malheureusement, j'ai des mauvaises notes à l'école et malheureusement, j'ai été violée.

Violée est le terme exact. « Violée » est un bien grand mot. On l'utilise souvent dans la vie. On le voit partout sur les journaux. On en parle presque tout le temps à la télévision. Le mot « viol » est un mot qui signifie une seule chose. Pourtant, je continue à penser que le viol ne veut pas seulement dire ce que vous pensez.

Bien sûr, on m'a touchée, bien sûr, on m'a caressée. Je me suis fait violée. J'ai perdu la virginité. J'ai toujours rêvé de ma première fois. J'ai pensé à ce garçon doux et gentil qui serait mon partenaire. J'ai pensé à toutes ces bougies que j'aurais allumées, pour que l'atmosphère soit terriblement romantique. J'ai pensé à la pénétration. Je m'étais demandé si ça allait faire mal.

Eh bien, j'ai une réponde cette question : ça m'a fait horriblement mal mentalement.

J'avais construis ma vie des années durant, essayant d'être heureuse malgré ma vie catastrophique. J'avais construis les fondations de ma nouvelle vie, celle qui arriverait une fois ma scolarité terminée. J'avais même commencé à construire les murs ! Je devenais plus forte chaque jour, je devenais indépendante mais je devenais insouciante.

L'adolescence, c'est l'insouciance, me direz-vous. Mais j'étais trop insouciante. Beaucoup trop. Quand cet homme m'a violée, toutes les fondations de ma nouvelle vie se sont écroulées, tel un château de cartes. Mon esprit est alors devenu vulnérable, sans vie. Je me suis emmurée dans la dépression, j'ai décidé de ne plus approcher les hommes. J'étais totalement détruite de l'intérieur.

Le viol est bien plus qu'une relation sexuel forcée, c'est la destruction de toute une vie. Toute une vie à espérer, à aimer, à endurer et à surmonter. Le viol est la chose la plus horrible du monde, et pourtant il y en a régulièrement. Où va le monde...

© Once de vérité.



Citations { 34 }

Hello hello ♥
Je vous présente 2 nouvelles citations dispo sur ma page facebook. J'espère qu'elles vous plairont ;) ♥


'' Il ne faut pas croire que l'alcool nous fait oublier. Il fait raviver des souvenirs plus tristes encore. Si tu veux oublier des problème, il suffit juste de rêver...''

©


'' J'ai toujours cru que la liberté nous appartenais. J'ai toujours cru qu'à mes 18 ans, je serai libre comme l'air. Mais ce que j'ai cru est faux. Notre liberté appartient à notre putain de société...''

Once de vérité.
©


Top Ten Tuesday { 4 }



Bonjour à tous! Aujourd'hui c'est l'heure du top ten tuesday! C'est un rendez vous hebdomadaire qui se fera tous les mardi comme le dis le titre! Cela consiste à lister un top 10 sur une catégorie de livres très précise. Rendez vous initialement créé par the brook and the bookish est traduit par Iani

Les 10 série TV que vous aimeriez voir exister en format livre



Et  je sèche. Désolée, mais il n'y aura pas de Top Ten cette semaine ;) ♥

lundi 28 avril 2014

C'est lundi, que lisez vous? { 6 } 28/04



Nous sommes aujourd'hui lundi et c'est l'heure du C'est lundi que lisez vous? Un rendez vous hebdomadaire qui consiste à répondre à trois questions.
Rendez-vous initié par Mallou, mais finalement repris par Galleane, qui consiste à répondre à trois questions sur nos lectures...


Ecrit:

Ce que j'ai lu la semaine passée:



















Mes lectures du moment:



Mes prochaines lectures:



In my mail box! { 4 }



Hello hello!
Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous qui peut se déroule à tous moments :p
In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie
 Le principe est simple, nous présentons les livres achetés, empruntés ou encore reçus :p







samedi 26 avril 2014

Week-end in reading ! { 1 } 18 au 20 avril 2014



Bonjour! Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous! Le principe est simple, chaque week-end, nous nous donnons des objectifs de lecture à accomplir du vendredi à 18h jusqu'à dimanche à minuit. Nous devons ensuite écrire un compte rendu la semaine prochaine. J'ai décidé de le poster chaque samedi.

Mes objectifs

--> Finir New Victoria
--> Commencer et finir frisson
--> Lire 2 Bandes Dessinée
--> Commencer Mortel petits mensonges.

Compte-rendu:

  Je passais mon début de soirée du vendredi à finir mes devoirs pour la rentrée, pour être tranquille pendant les vacances. A 22 heures 58, précisément, je décide de prendre New Victoria. Je continue à la page 398 ;)



  Infatigable, je continue ma lecture accompagnée de ma radio. Une heure passe, puis deux. Il est 1 heure 1. Je n'ai même pas vu le temps passer ! Malheureusement, je n'ai toujours pas fini New Victoria, mais presque. Je met fin à ma lecture à la page 526, même si je ne suis pas du tout fatiguée.


  Je me réveille à 7 heures 45 , en ce beau samedi matin. Je sais, je n'ai pas beaucoup dormi, mais je saisis avec envie New Victoria, dans le projet de finir le livre avant de me lever. Il me faut 3 quart d'heures pour en venir à bout. A 8h32, je lis la dernière page de ce livre merveilleux, et je le ferme avec regret pour aller petit déjeuner.
  Pendant que je mange, je décide de débuter Frisson.
  Je commence à 8 heures 45 pour finir à 8 heures 55, et je m'arrête à la page 23 pour aller me préparer. Je n'ai pas le temps de lire la journée et je me recouche à 21 heures 45, dans le ferme intention de lire jusqu'à minuit.
  Avant de me plonger dans la lecture de Frisson, je décide de lire mes deux Bandes Dessinées, soit les blagues de Toto.

  Je dévore ces deux Bandes Dessinées en 35 minutes. Leur humour me met de bonne  humeur et je décide de continuer Frisson.
  A 23 heures 14, mes yeux se ferment tous seuls; Je suis déçue car je n'ai lu que jusqu'à la page 52, mais je décide d'arrêter, car je ne comprendrais plus rien si je continue.

  Je me réveille à 8 heures, de bonne heure encore. Je décide de continuer Frisson à 8 heures 10. Je ne lis que 20 pages, car la faim commence à titiller mon estomac.
  Je ne lis pas en mangeant, car j'ai enfin mangé mon œuf de pâques ^^

  La journée passe vite. De la famille est venue chez nous pour le reps de Pâques, et je n'ai pas le temps de lire. Je décide d'écrire ma fiction, en écoutant Mikl sur funradio jusqu'à 22 heures, et ensuit, et lecture!
  Je craque avant et je continue ma lecture à 21 heures 50. Je reprend donc ma lecture à la page 75.



  Puis, à 23 heures 22,j'en suis à la page 146, je suis épuisée et je décide de laisser Grace et Sam pour dormir en paix.


Conclusion:

• Du côté des pages:

--> Vendredi : 128 pages lues
--> Samedi :  80 pages lues
--> Dimanche :  98 pages lues

Soit un total de 306 pages lues!

• Du côté des objectifs :

--> Finir New Victoria
--> Commencer et finir frisson
--> Lire 2 Bandes Dessinée

--> Commencer Mortel petits mensonges.

J'ai complètement foiré mon W-E in reading :(

J'espère faire mieux ce wee-end!

Bisous ♥


vendredi 25 avril 2014

Le vendredi, c'est le débriefing... { 6 }




Hello hello! ♥
Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous hebdomadaire, "le vendredi, c'est le débriefing...". Le principe est simple: Je récapitulerais toute la semaine ;) Donc on commence maintenant:



Vendredi:
Le vendredi, c'est le débriefing { 5}
Citations [ 31 ]
Mes écrits { 34} La magie de la vie...

Samedi:
Mes avis { 21 } Le baiser de l'ange, tome 1
Week-end in reading { Le principe }
Mes écrits { 35 } Condamnée

Dimanche:
In my mail box { 3 }
Citations [ 32 ]

Lundi:
C'est lundi, que lisez vous? { 5 }

Mardi:
Top Ten Tuesday { 3 }

Jeudi:
Le mercredi, c'est les favoris { 8 }
-Le jeudi, on écrit { 3 } [ Révélée • Chapitre 2 • Partie 1 ]
- Mes avis { 22 } New Victoria




J'ai littéralement adoré ce livre. C'est un véritable coup de cœur, les personnages étaient très attachants, l'action était à son comble ainsi que le suspense toujours présent. J'ai ressenti beaucoup d'émotions en lisant ce livre et c'est la première fois que je lis une aussi belle plume. C'est un véritable coup de coeur.



Je n'ai pas du tout aimé ce livre. L'histoire d'amour était fade, je n'ai ressenti aucune émotion. Il n'y avait pas de suspense, ni d'action. Le récit manque cruellement de description. Que des choses négatives. Ça me fend le cœur de mettre une mauvaise note, mais j'y suis contrainte.



Mes textes:



Les oiseaux chantent une berceuse,
Qui est plus efficace qu'une drogue douteuse.

Je ne pense plus à rien,
Même pas au lendemain matin. "



"Heureuse, je veux l'être,
Pourtant, j'ai bien trop de problèmes.
Sales sont mes cheveux de jais,
Sale est mon cœur de pierre. "


Ma citation favorite:

'' La dance permet de s'évader, de se concentrer sur la musique afin de tout oublier. Les meilleures danseurs sont avant tout les meilleurs rêveurs...''

- Once de vérité.

©



Mes écrits { 36 } Smoking Forever

Smoking Forever.
Voilà, je fume. Je fume comme les seize millions de personnes en France. Je suis une jeune fille de vingt ans. J'ai les cheveux blonds, j'ai des tatouages et je suis maquillée comme une pute. Mais je ne suis pas une pute, et je suis pas une bagarreuse non plus.

La clope et moi, c'est une grande histoire d'amour. J'ai commencé à quinze ans, et je ne pouvais plus m'arrêter. Sentir le contact chaud de la cigarette sur mes lèvres, sentir la fumée descendre dans ma gorge, sentir le goudron envahir mes poumons. J'adorai ça, et je ne vois pas pourquoi tout le monde ne fume pas.

Avant la cigarette, j'étais un une meuf coincée, qui n'était jamais sortie avec un mec. J'étais le souffre-douleur des autres et je ramenai des bonnes notes. Qu'est-ce que j'étais conne. Puis un jour, j'ai fais la plus belle rencontre de toute ma vie, la clope. Au début, ça m'irritai la gorge, ça m'étouffait. Je m'étais promis de ne plus toucher à cette merde. Et pourtant, je ne pouvais pas. C'était plus fort que moi.

J'ai commencé à fumer dix cigarettes par jour et là, je me suis transformée. J'étais enfin devenue adulte, j'étais enfin acceptée par les autres. La clope est le truc le plus délicieux du monde. J'ai regardé les pubs qui passent à la télé, celles qui disent que le tabac tue des gens. Tout ça, c'est rien que des conneries, c'est d'arrêter qui nous est fatal. Je me porte comme un charme et je fume deux paquets par jours.

Maintenant, je me maquille pour m'embellir, je me fais faire régulièrement des tatouages et je saute des mecs différents tous les soirs. Je suis une pute, mais je ne regrette rien. Je n'ai pas eu mon bac, et je m'en fout totalement. Ça ne sert à rien, puisque j'ai du fric en couchant avec les mecs. Et oui, je suis une prostituée, une pute, comme je disais tout à l'heure. Je me fait cinq cent euros toutes les nuits. Je gagne des milliers d'euros tous les mois et je peux m'acheter mes chères clopes.

Mais je me drogue aussi. Tous les samedi, dans une boite. C'est aussi à cause de ça que j'ai changé, mais c'est tellement bon. Se sentir flotter dans l'air, faire des conneries, sauter des mecs. Maintenant c'est mon quotidien, et je ne suis pas prête de changer.

J'ai vingt ans et je suis morte dans un accident de voiture, un samedi soir, avec de la drogue dans le sang. Je ne regrette rien.

©RAZY




jeudi 24 avril 2014

Mes avis { 22 } New victoria, tome 1 - Lia Habel



Titre: New Victoria
Tome: 1
Auteure: Lia Habel
Nombre de pages : 571
Edition: Castelmore
Couverture:


Quatrième de couverture:

2195.
 Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.


  New Victoria est un livre que j'avais emprunté à mes amies. En effet, ce livre est du genre Streampunk, et rempli de zombies. Je voulais vraiment commencer en douceur avec les zombies, puisque je n'en ai jamais lu auparavant. Ce livre a été une lecture merveilleuse...

  Nous sommes donc en 2195, en Amérique du Sud. La pollution a détruit la planète et les survivants se sont réfugiés dans le Sud. Ces survivants ont commencer à créer une nouvelle civilisation bien particulière, souhaitant ne pas recommencer les erreurs du passé. Ils ont donc repris l'époque Victorienne, avec les robes, les bons partis et surtout des femmes rabaissées. Nous suivons donc l'histoire de Nora, jeune fille de seize vivant dans ce nouveau monde. Son père est mort, terrassé par une maladie rare et elle se retrouve donc seule avec sa tante. C'est pendant son retour pour sa villa que les choses vont commencer à changer. Deux jours après, des zombies la kidnappent pour la sauver d'un danger imminent. Parmi eux se trouvent Bram, zombie extrêmement bien conservé et qui est très attirant. Cependant, Nora va devoir se battre contre les autres zombies...

  Voilà, j'espère que je vous ai bien raconter l'histoire, car niveau explication, je ne suis pas au top niveau ^^. Déjà, on peut dire la couverture est juste somptueuse. En effet, cette couverture teintée de couleurs douces et dont on perçoit à peine le cimetière en toile de fond, ne laisse pas présager une histoire de zombie. De plus, les traits de la jeune fille représentant Nora sont très délicats, rendant la couverture encore plus belle.

  L'éditeur a vraiment misé sur le "physique" du livre. Par exemple, le début de chaque chapitre annonça le nom du narrateur était une reprise de ornement du titre. J'ai trouve cela somptueux. Ça donne encore plus envie de lire. J'ai trouvé que cet ouvrage était un magnifique objet-livre.

  Parlons maintenant personnages ;) J'ai tout de suite apprécié le personnage de Nora. En effet, elle était douce, gentille, mais très courageuse. J'ai littéralement adoré son côté " garçon manqué", du fait qu'elle était fascinée par les combats et les armes. J'ai aussi aimé son côté rebelle, en effet, elle n'aime pas du tout sa société et l'auteur nous le fait très bien ressentir. En gros, Nora est l'héroïne parfaite d'un roman.

  En revanche, mon personnage préféré est Bram. Oulala, qu'est-ce que je l'ai aimé celui-là! ^^. Comme vous me connaissez, vous savez que je suis une fanatique de romance. Et là, c'est juste... trop romantique! ^^'. Je l'ai trouvé extrêmement touchant avec Nora. Il faisait hyper bien attention à elle. Il se conduisait en vrai prince charmant. Je l'ai vraiment adoré. De plus, il fait preuve d'une grande sincérité et s'occupe toujours des autres, avant de s'occuper des autres. On peut dire qu'il est très altruiste, et sa vertu m'a toute chamboulée. C'est avec ce personnage que j'ai ressenti le plus de sentiments.

  Parlons maintenant "histoire" ou encore plume de l'auteure :p.
Tout le long du bouquin, je n'ai fait que ressentir de la peur, de la joie, de la colère, de la tristesse. J'ai ressenti énormément d'émotions et ce livre m'as profondément marquée.

  Il y avait énormément d'action. C'est vrai qu'en tant que militaire, on ne s'ennuyait jamais. L'adrénaline  coulait presque dans mes veines et je participais presque à la mission. L'action nous maintenait en haleine et il rendait le roman encore plus passionnant.

  Il y avait aussi beaucoup de suspense. Lia Habel avait réussit à y en instaurer dans toutes les petits mésaventures comment dans les grandes. Une fois plongé dans le roman, on ne peut plus le lâcher. Le suspense est vraiment doublé car on change souvent de point de vue pour nous plonger dans une autre intrigue plus palpitante encore.

  J'ai vraiment lu aussi vite que j'ai pu. Le roman était palpitant, poignant, envoûtant. Je ne pouvais pas le lâcher une fois que j'étais plongée dedans. Lia Habel manie avec brio les mots pour en faire quelque chose d'extraordinaire. J'ai été charmée par sa plume et elle m'as transportée dans un autre univers.


J'ai littéralement adoré ce livre. C'est un véritable coup de cœur, les personnages étaient très attachants, l'action était à son comble ainsi que le suspense toujours présent. J'ai ressenti beaucoup d'émotions en lisant ce livre et c'est la première fois que je lis une aussi belle plume. C'est un véritable coup de coeur.

Ma note:20/20







Le jeudi, on écrit { 3 } [ Révélée • Chapitre 2 • Partie 1 ]




Bienvenue dans mon nouveau rendez-vous du jeudi :" le jeudi, on écrit". Le principe est simple, c'est souvent le jeudi que je publie des textes, donc ce rendez vous sert à poster mes écrits ♥ Donc j'ai personnalisé ce rendez-vous où je publierai ma nouvelle fiction: Révélée. 
Aujourd'hui, je vais vous présenter la première partie du chapitre 2 ♥
Plagiat Interdit!



Chapitre 2

Partie 1

Je me réveillai en sursaut, tremblante. J'ouvris les yeux quelques secondes après mon réveil. Mes yeux se posèrent sur un soleil éclatant. Je reconnus ma chambre, j'étais dans mon lit. Mon corps était en sueur et je suintai de tous les pores. Je les envoyai valser d'un mouvement brusque, haletante. Mes cheveux étaient plaqués sur mon front à cause de la transpiration. Mon cœur battait la chamade, l'adrénaline courait dans mes veines. Soudain, les flashs de ma dispute avec Thomas s'introduisirent dans mon cerveau, tels des soldats envahissant un pays avec violence. Une larme coula sur ma joue, refroidissant mon visage brûlant. Soudain, j'entendis un raclement de gorge. Mon regard se dirigea vers la silhouette assise que je n'avais pas remarquée jusque là. Ses yeux noirs me regardaient avec inquiétude, ses mains se tordant sous l'effet de l’appréhension. Elle me fit un grand sourire, mais il était faux.
- Maman ! m'écriai-je en tentant de me lever.
Mais avant que j'ai le temps de réagir, ma mère vint vers moi pour m'encercler les bras. Elle appuya tellement fort que j'en fus estomaquée.
- Maman ? demandai-je, paniquée, que se passe-t-il ? Tu me fais mal ! ajoutai-je.
Elle desserra sa prise sans me lâcher pour autant. Je savais qu'il était inutile de me débattre, vu sa force extraordinaire de sorcière blanche. Elle me jeta un regard vide et je compris qu'elle était à fleur de peau. Elle garda le silence.
- Maman ! Explique moi s'il te plaît ! l'implorai-je.
Soudain, je vis une énorme tristesse apparaître dans ses yeux. Je sentis ses bras trembler, comme si elle hésitait à me lâcher. Sa poigne se raffermit, chassant les frissons. Cependant, sa tristesse n'avait pas disparu. Une larme solitaire coula sur sa joue.
- Maman, explique-moi s'il te plaît ! répétai-je d'un ton doux.
Je libérai un bras tant bien que mal pour essuyer sa larme. Elle resta sur mon doigt. Elle était brûlante. Jane ne réagit pas, ne semblant pas remarquer qu'un de mes bras était en liberté. Mais je savais ce qu'elle vivait en ce moment. Elle avait une vision. Quand cela arrivait, elle ne voyait plus le monde extérieur mais sentait encore chacun des mouvements présents dans la pièce. Elle pouvait aussi réagir aussi facilement que si elle aurait vu. Elle était donc parfaitement consciente de ma libération, mais ne semblait pas s'en soucier.
Soudain, elle écarquilla les yeux, comme à chaque fois à la fin d'une vision.
- Maman ?
Elle ne répondit pas, encore plongée dans l'horreur de ce qu'elle voyait. Des larmes dévalèrent le sillon de ses yeux et ils s'emplirent d'une profonde tristesse.
- Oh, mon bébé, gémit-elle en me prenant dans ses bras.
J’enfouis mon visage dans ses cheveux pour sentir leur arôme si délicieuse. L'odeur sucrée envahit mes narine et me fit un peu de bien. Je sentais les larmes glacées de ma mère couler le long de mon cou. Elle s'accrochait à moi comme à une bouée de sauvetage.
- Maman, qu'as-tu vu ? demandai-je.
Ma mère se releva et s'assit près de moi. Son visage était mouillé de larmes et ses yeux n'exprimaient plus que de la terreur.
- Je... Je ne peux pas le dire, balbutia-t-elle d'une voix aigue en séchant ses larmes.
- Maman, s'il te plaît ! Insistai-je.
- Non ! dit-elle d'une voix plus normale.
Je soupirai, vaincue.
- Que s'est-il passé ? Pourquoi me suis-je retrouvée dans ma chambre ? Pourquoi ne suis-je pas morte ? demandai-je.
Ma dernière question arracha un hoquet de stupeur à Jane qui avait plaqué sa main sur sa bouche, me contemplant d'un air choqué.
- Mais que dis-tu comme sottises ? Tu ne vas pas mourir maintenant, tu as à peine commencé ta vie, rétorqua-t-elle d'une voix étranglée.
Elle avait rapprocher son visage du mien et dévisageait mes prunelles, me mettant très mal à l'aise.
- Bon d'accord, oublie ce que je viens de dire, soupirai-je.
Lassée de fixer mes yeux hantés par la peur, Jane se redressa et regarda le mur d'en face.
- Tu veux sans doute savoir pourquoi ton Appel est avancé, je me trompe ?
Je gardai le silence, désireuse de ne pas en parler avec celle que j'aimais le plus au monde.
- Della, je peux t'expliquer, continua Jane.
Je résistai à mon instinct qui me criai de réagir. Cependant, je restai de marbre. Comprenant que j'étais vraiment une tête de mule, maman glissa son regard jusqu'au mien pour me regarder intensément.
- Della, écoute moi. Tu es ma fille et je t'aime plus que ta sœur. Tu le sais, n'est-ce pas ?
J’acquiesçai lentement, me préparant au pire, même si j'avais décidé de ne pas retenir un mot de ce qu'elle allait m'annoncer.
- Bon, le gouvernement pense que tu as une anomalie et nous devons le vérifier le plus vite possible.
- Une anomalie ? m'exclamai-je, mais ça ne peut pas attendre demain ?
Jane soupira et baissa les yeux. Mais je n'avais pas raté la douleur subite dans ses prunelles d'encre.

©

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...